strtégie digitale

Élaborer sa stratégie digitale

Pourquoi une stratégie de communication digitale ?

Est-ce la communication digitale est un « must » pour votre business ? La réponse est juste non.

En fait l’importance de la communication digitale dépend de votre secteur d’activité, certaines activités n’ont pas besoin d’entamer une aventure digitale. Parfois c’est même interdit par la loi dans certains pays, pour le secteur médical par exemple…

  1. Vendez en attendant le dîner

Pour la plupart des business la communication digitale est devenue indispensable pour la survie du business dans une époque de numérisation massive de tout.  La digitalisation de vos publicités vous permet d’être toujours présents auprès de vos cibles 24/7 ! C’est juste énorme !  Aucun moyen de communication autre que la communication digitale ne permet ce service ! Vous pouvez gagner de nouveaux clients  en publiant quelque chose en attendant le dîner !

  1. Votre business accueillera vos clients même quand vous dormez

Même en conservant une façon traditionnelle de gestion de votre business la communication digitale vous permet d’interagir avec vos clients même quand vous dormez, la programmation des publications à l’avance, les réponses automatiques aux messages ou encore les chatbots sont tous des moyens qui vous permettent un contact permanent avec votre cible sans passer à la digitalisation totale de votre business

  1. Vendez plus !

Oui c’est simple et basique, mais finalement que cherche un investisseur ? Augmenter son chiffre d’affaires continuellement. La communication digitale vous permet d’augmenter votre clientèle, la fidéliser, la sélectionner.. Tout ce qui vous permet de vendre plus !

  1. Faire évoluer votre business

La communication digitale ne vous permet pas seulement d’avoir de nouveaux clients, mais aussi de nouveaux partenariats, de nouvelles collaborations et de nouvelles rencontres ! Les investisseurs passent de plus en plus du temps sur internet et ne ratent pas cette occasion pour faire évoluer leur business même à l’échelle internationale !

  1. Restez présent !

Vous vous êtes déjà demandé s’ils ont besoin de faire ça, en regardant un affichage urbain de la marque n°1 des produits laitiers ? bien sur que oui ! Ils doivent faire ça ! Peut-être ils sont n°1 grâce à ça ! Il faut être toujours présent pour ses clients, marquer leurs journées, se faire démarquer auprès d’eux …

  1. Restez vigilant et répondez rapidement

Même si votre business n’existe pas sur internet, votre réputation l’est. Car ça ne dépend pas de vous mais de vos clients qui sont tous ou presque connectés ! Les mauvais commentaires, les campagnes de lynchage, les bad buzzs… etc nécessitent souvent des réactions rapides et efficaces, que faites-vous si votre business n’existe pas sur internet ? publier des clarifications sur votre profil personnel sur Facebook ou autres ? Qui va les lire ? votre neveu ? C’est absolument à éviter !

Comment élaborer une stratégie digitale ?

Vous avez déjà choisi de commencer votre aventure dans le monde digital ? Félicitations !

“La créativité sans stratégie, cela s’appelle de l’Art. La créativité avec de la stratégie, cela s’appelle de la « publicité ». Jef Richards.

Elaborer une stratégie digitale est une étape primordiale pour bien démarrer son expérience, c’est aussi une étape qui prend du temps et qui nécessite beaucoup de précision. Chaque jour il y a une myriade de commerces qui essaient de se démarquer en ligne, votre commerce doit trouve sa place et savoir s’identifier.

Warning ! Non, ce n’est pas un jeu d’enfant et ça ne ressemble pas à la gestion de votre compte  Instagram !

Pour réussir votre stratégie il y a une démarche scientifique à suivre :

1.    Faire l’état des lieux

Habitué ou non à la communication digitale vous devez absolument faire l’état des lieux ;

Pourquoi ?

Si vous êtes tout au début, vous devez analyser l’efficacité de vos anciens canaux, leurs coûts, leurs failles etc, Ceci vous permet d’éviter de refaire certaines fautes et de perfectionner votre expérience.  Vous pouvez aussi demander l’avis de votre clientèle ; une simple question à la fin de leur visite, ça vous aidera énormément à répondre de façon adéquate à leurs attentes.

Si vous avez déjà commencé votre expérience, vous devez analyser vos anciennes campagnes, vos publications, leur qualité, leur quantité, leur rentabilité…  C’est ainsi que votre expérience peut s’améliorer.

Cette étape vous permet de connaître l’image de votre commerce aux yeux des clients et de cerner les failles et les points forts de votre stratégie.

2.    Les outils pour faire un état des lieux

Faire l’état des lieux ne veut pas dire que vous devez observer toutes vos anciennes publications pour les deux dernières années une par une ! Il y a plusieurs outils pour faire ça certains sont payants , d’autres sont gratuits. Ils vous facilitent la tâche en analysant pour vous votre présence sur les réseaux sociaux et les généreux parmi eux vous laissent des recommandations à prendre en considération au futur.

A titre d’exemples ses outils peuvent être très utiles : Likealyzer, barometer agorapulse, fanpage karma, talkwalker, sumAll

3.    Fixer vos objectifs

La présence digitale n’a pas le même objectif pour tous les commerces certains d’entre eux cherchent à augmenter le taux d’engagement, d’autres veulent plutôt agrandir leur clientèle et pourquoi ne pas passer l’internationalisation de leurs activités, certains veulent se focaliser sur l’image de leur service, d’autres commerces cherchent à fidéliser leurs clients .. et il y en a ceux qui veulent le tout ! Les objectifs une fois fixés vous permettent d’évaluer votre travail, de savoir vous féliciter et de s’auto-critiquer afin de progresser efficacement.

 Vous devez vous fixer des objectifs qui sont :

 A la fois réalisables et ambitieux, Oui ce n’est pas contradictoire on peut être ambitieux à la limite de la réalité, si vous êtes un tout nouveau store de geek gadgets vous pourrez vous fixer comme objectif de recevoir plus de commandes en ligne que sur place mais ça sera un peu irréaliste de vouloir avoir tous les geeks du pays comme client en 3 mois ! 

Sans contradiction le tout doit être cohérent, Oui les objectifs peuvent être contradictoires et du coup impossible à atteindre ensemble, il faut savoir fixer des objectifs qui se complètent.

Chiffrés,  Essayez de traduire vos ambitions en chiffres, ne dites pas je veux augmenter mes ventes mais dites je veux atteindre les 5000 ventes par mois. Les pourcentages vous aident énormément à chiffrer vos objectifs même d’une façon approximative.

Définir une limite temporelle, Oui il faut définir une limite dans le temps, imaginer l’objectif comme un point, il doit avoir une abscisse et une ordonnée. L’ordonnée dans ce cas est votre objectif en chiffre et l’abscisse et bien évidement le temps. Sans l’un de ces deux repères votre objectif perd son sens.

Les objectifs donc doivent obéir à la fameuse règle SMART

  • SMART
  • Spécifique
  • Mesurable
  • Acceptable
  • Réalisable

4.    Identifier votre cible

Ceci est un point très important,  bien qu’il ait l’air évident mais ça échappe souvent même aux plus expérimentés. Selon le secteur de votre activité, la nature de vos produits, leurs qualités, leurs prix, leur utilité … vous pouvez cerner votre population cible ! Le monde digital s’affole ces derniers temps pour devenir le plus précis possible en matière de ciblage. Presque tous les réseaux sociaux vous offrent la possibilité de préciser une cible pour vos campagnes publicitaires, certains sont plus précis que d’autres c’est vrai mais ils donnent tous une grande importance aux fonctionnalités de ciblage.

Beaucoup d’experts même en sciences humaines peuvent intervenir à ce niveau pour les plus grandes entreprises afin de fouiller encore plus dans les spécificités de leurs cibles et proposer des résolutions et de nouvelles visions qui aideront l’entreprise à augmenter son CA.

Exemple :  Si vous vendez des produits cosmétiques, il n’est pas bête de cibler des hommes en période saint valentin mais ça l’est un peu si vous ciblez les femmes et les hommes de manière égale durant toute l’année ! Vous passez à coté de beaucoup de clientes cibles en gaspillant de l’argent de publicité sur une population qui ne s’intéressait pas vraiment à vos produits.

Il faut tout préciser par rapport à votre cible ; localisation géographique, sexe, âge, métier, centres d’intérêt, lieux de vacances … 

5.    Choisir les plateformes

Après avoir fait l’état des lieux, fixer les objectifs et identifier votre cible vous pouvez maintenant choisir les plateformes qui répondent le mieux à vos attentes selon la spécificité de chaque plateforme.

Ce serait un peu déplacé d’essayer de vendre des colliers en plaqué or sur Linkedin. Il faut juste essayer de savoir où est-ce qu’on peut trouver la cible qu’on a déjà identifiée ? Sur Facebook, sur Instagram ?Sur youtube ?  Sur Linkedin ? Sur twitter ? …

Ensuite choisir la ou les plateformes qui vous offrent un accès plus large à votre cible.

6.    Elaborer  votre stratégie Social Media

  1. B to B or B to C

Il faut savoir identifier la nature de vos ventes, B to B ou B to C ou bien les deux, et essayer d’adapter l’usage des différentes plateformes et canaux.

B to C (Business to Customer)

Facebook est l’une des meilleures plateformes pour le B to C. Les utilisateurs de ce site sont de toutes les catégories socioprofessionnelles et tous les âges. La gestion d’une page Facebook comme canal nécessite la création d’un contenu créatif et émotionnel.

Instagram c’est une autre excellente plateforme pour le B to C ça vous permet de cibler une communauté dynamique et diversifiée.

Twitter une autre plateforme B to C qui vous permet de créer un lien avec votre cible et les accompagner partout.

Pinterest, Pinterest for business etc

B to B (Business to Business)

Linkedin est certes n°1 pour les réseaux professionnels qui permettent d’établir des B to B et de vendre une image professionnelle de votre business.

Workplace by Facebook est une autre plateforme pour le B to B.

7 . Contenu SM efficace

Qu’est-ce qu’un contenu CM efficace ? C’est tout simplement un contenu qui vend mais pas que c’est aussi un contenu qui provoque les interactions, un contenu qui marquent votre cible. Pour créer ce genre de contenu il faut suivre certains conseils ;

Votre contenu doit être adapté à votre cible ; un contenu qui répond aux attentes de votre cible par exemple si votre cible est plutôt une population âgée entre 60 et 85 ans votre contenu doit être le plus simple possible avec des instructions faciles à suivre.

Un contenu qui répond à vos objectifs ; un contenu qui incite à répondre à vos objectifs.

Donner aux gens ce qu’ils veulent ; Essayer de suivre de près le comportement de votre cible, vous pouvez ainsi savoir ce qu’ils veulent.

C’est aussi et surtout un contenu qui vous permet de vous distinguer des autres commerces, donc un contenu créatif, agréable à regarder ou à lire et un contenu qui incite à la réaction.

Les remises, les codes promos, les bonnes nouvelles, les plans du mois etc.

Diversifiez votre contenu ; Ne vous limitez pas à un seul format ou à une seule façon de faire la publicité ou d’animer votre communauté. Utilisez les photos, les vidéos, les textes, les articles, les e-books… pour répondre à tous les goûts. Pour les interactions avec la communauté essayez  les Quiz, les jeux, les témoignages, les tutoriels …

Calendrier éditorial

Un calendrier éditorial ça se prépare minutieusement,  vous devez préciser à l’avance les dates et les saisons à ne pas rater, la fin de l’année, l’été, les fêtes religieuses…  Selon le type de votre activité les saisons les plus importantes différent d’un secteur à un autre. Mais les journées nationales ou internationales sont à saisir, c’est une occasion en plus pour animer votre communauté et se rapprocher d’elle encore plus.

Vous devez aussi rester vigilant par rapport à l’actualité de votre pays, secteur d’activité .. Il faut être parmi les premiers à saisir ces occasions et à publier quelque chose là-dessus.

 8 . Veille

La veille en ligne est une opération de grande importance qui vous permet de protéger votre réputation en ligne et de gérer les campagnes ou les commentaires compromettants à votre business.

La veille vous permet aussi de surveiller vos concurrents et de prévenir les menaces de ces derniers.

C’est un outil aussi qui offre la possibilité d’observer les avis des clients et les analyser afin d’être toujours à la hauteur des attentes de votre cible.

9 . KPI

Il y a plusieurs indicateurs clé de performance « KPI », le choix des KPI dépend tout d’abord de vos objectifs  et de la plateforme choisie.

Certains indicateurs clé de performance ;

Nombre de fans

Portée organique : les personnes que vous pouvez atteindre sans sponsoring

Impressions ; nombre d’utilisateurs qui ont visualisé votre contenu.

Interactions ; les commentaires, les partages, les likes …

Le taux d’engagement ; c’est une valeur qui se calcule : personnes engagées à propos d’un poste/ portée du poste *100.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *